Clavier BÉPO

lundi 16 avril 2012 à 01:51

Dur dur cette fin de mois de mars. Beaucoup de travail au boulot, apprentissage du shell, je me suis remis à League Of Legends ce qui a pris pas mal de mon temps libre, ce qui a décallé le planning que je m'étais fixé pour le développement d'I-Radian 2. D'ailleur, en théorie il est fini... Il ne me reste plus que les tests unitaires à finir et un petit tuto à faire. Mais je ne compte pas le sortir avant qu'il soit totalement fini (qui a dis perfectionnste ?). Et le développement devrait prendre encore un peu de retard pour une raison simple : j'ai décidé de me mettre au clavier DVORAK français le BÉPO.

Vous êtes-vous déjà demandé comment ont été positionnées les touches du clavier AZERTY ? Revenons en 1868: la création des premières machines avec clavier QWERTY (le clavier américain) par Christopher Latham Sholes. Afin que les marteaux de la machine ne se croisent pas trop souvent, il fallut espacer au maximum les lettres les plus utilisées. Pour faciliter le travail des démonstrateurs, Sholes positionna les touches du mot TYPE WRITTER ("machine à écrire") sur la première ligne du clavier. La première machine à écrire avec clavier QWERTY ne rencontra pas un énnorme succès et seulement 5000 furent vendues.

Le plus dingue, c'est que la deuxième version de cette machine résolu le problème des marteaux qui se croisent. Sholes retourna voir les industriels qui produisaient sa machine à écrire avec un nouveau clavier plus optimisé pour la frappe... Ceux-ci refusèrent en rétorquant que ca prendrait trop de temps de former à nouveau les démonstrateurs et le clavier QWERTY entra dans les moeurs.

Note : cette petite BD résume tout ce que je viens de vous dire

Mais alors pourquoi le clavier AZERTY ? C'est vrai : on aurait pu prendre le clavier QWERTY, rajouter les accents, quelques signes et voila. Pareil pour le clavier suisse : QWERTZ. Pourquoi est-il différent du clavier français ? Parceque la suisse parle français, allemand et italien ? A ma connaissance, les allemands et les italiens n'utilisent pas plus de lettres que nous... Et puis les belges utilisent le même que nous.

Il semblerait que la raison de tous ces claviers soit principallement le zoning, comme pour les DVD aujourd'hui. Afin que les industriels américains ne viennent pas vendre sur le marché français, on a juste changé le clavier (je rappel qu'il n'y avait plus de problèmes de marteaux qui se croisent 30 ans après l'invention du QWERTY).

Il fallu attendre 1932 pour qu'un homme (le Dr Dvorak) se penche a nouveau sur la disposition des touches sur nos claviers. Premier constat : une disposition aléatoire des touches a de fortes chances d'être plus efficace que la disposition QWERTY. (je n'ai plus les chiffres exacts en tête). Il créa son clavier (le DVORAK) en se basant sur différent critères tel que les lettres les plus utilisées (avec des textes représentatifs), l'alternance des mains (toutes les voyelles sont pour la main gauche), placer les lettres les plus utilisées sur la ligne de repos, etc. Il fini par créer le clavier DVORAK américain, qui fut ensuite adapter pour les développeurs qui utilisent des caractères spéciaux (|{}[]\ etc.) et qui connu différentes déclinaisons selon les langues (logique puisqu'on n'utilise pas les mêmes lettres selon les langues). En français, on a 3 déclinaisons depuis 2002 : celle publiée par Francis Leboutte (2002), celle de J. Mouette qui est une variante de celle de Leboutte (controversée à cause de droits d'auteurs), puis le BÉPO, qui fut créé suite à cette dispute, libre de droits.

Voila donc pour la petite histoire... J'ai donc décidé d'investir dans un clavier BÉPO pour le bien de mes petits doigts, car je passe pas mal de temps sur mon clavier comme vous pouvez vous en douter. Car oui, il y a aussi un intérêt médical : moins de mouvements de doigts, plus d'efficacité et moins de problèmes (type canal carpiens etc.). Même si ca n'a pas été scientifiquement prouvé, c'est évident que le confort est bien meilleur en BÉPO qu'en AZERTY, même si l'apprentissage est pénible.

Pour ma part, voici comment j'ai prévu mon apprentissage : dans un premier temps, j'utilise chez moi un vieux clavier sur lequel je colle des touches BÉPO pour quand même avoir des repères (au moins pour les caractères spéciaux que j'utilise souvent et que je ne peux pas me permettre de perdre de vue) en attendant mon nouveau clavier. J'investi donc dans un clavier typematrix 2030 blanc (sans aucune indications) avec une skin BÉPO. Normalement, je devrais être capable de ne pas utiliser la skin, mais je la prends quand même par précautions. Une fois que j'ai ateint mon objectif de 35-40 mots par minute (actuellement en AZERTY je suis à 50) sur clavier blanc et que je code rapidement, je ramène mon clavier au boulot, tout blanc.

Mais le BÉPO n'a pas que des avantages... Tout d'abord, il y a effectivement cet apprentissage qui dure plusieurs semaines et qui peut être très frustrant. Ensuite, ca peut poser de sérieux problèmes pour les personnes qui doivent intervenir fréquemment sur les ordinateurs d'autres personnes (ce qui n'est heureusement pas mon cas). Enfin, il y a quelques touches que je risque de repositionner... Par exemple, les chevrons qui servent en HTML et en code (symbole < et >) sont, selon moi mal placés (même si je n'ai pas encore vraiment testé). Idem pour quelques autres caractères qui ne semblent pas adapter a l'informatique technique, je verais si je peux les replacer de manière plus efficace; mais cela reste de la sur-optimisation.

Une fois que j'aurais commencé (collage des autocollants), je compte prendre le temps de vous mettre un message par semaine, déjà, ce sera bon pour moi (ca me forcera à taper au clavier), ensuite, ca motivera peut-être certain d'entre-vous.

Laissez un commentaire

captcha

En bref...

Dernier article

La dictature sur facebook

Cette semaine, l'actu, c'est Facebook qui trébuche. Le réseau social vient en effet de supprimer le droit de vote de ses membres. On a aussi GoogleNow sur Chrome, des nouvelles pas très réjouissantes de l'UIT, du piratage, l'étoile de la mort de Star Wars et une évasion échoué.

Ressources externes